La saison des femmes -La critique

La saison des femmes
Copyright Pyramide Distribution

La Saison des femmes est un film de la réalisatrice Leena Yadav sorti en 2015. L’histoire se passe en Inde, dans un village reculé du Gurajat. Durant deux heures, on suit le destin de trois femmes qui se connaissent mais dont les vies sont aux antipodes : une veuve qui doit marier son fils, une femme battue qui n’arrive pas à avoir d’enfant et une prostituée. Les coups, les injures, les viols, font ou on fait leur quotidien. Leur révolte nous est contée.

Si les personnages sont un peu des archétypes, ce qui a souvent été reproché à la réalisatrice, les femmes n’étaient pas, selon mon humble avis, représentées uniquement sous leurs beaux jours, ni les hommes décrits comme des animaux. Certes, on voit beaucoup d’hommes maltraitant des femmes (et après tout, il ne faut pas se voiler la face, les violences des messieurs sur les damoiselles sont une réalité), mais on voit également des hommes se conduire de manière correct voir exemplaire. De plus, les personnages sont plus complexes qu’ils n’y paraissent. La veuve par exemple, inflige au début à sa bru (qu’elle a mariée de force à son fils) les mêmes choses qu’elle-même a vécu plus jeune avec son mari.

La saison des femmes
Copyright Pyramide Distribution

La beauté des actrices est à couper le souffle, ces femmes étincellent. La dynamique du film nous entraine au rythme des musiques indiennes et on ne peut qu’adhérer à la cause de ses personnages que la caméra filme avec bienveillance. Un film qui tourne parfois en feel-good movie attendu, mais que je ne peux que conseiller, notamment pour une très belle scène de sexe (à prendre de manière métaphorique et non au premier degré). Ce film transmet une énergie prodigieuse, on sort de la salle avec une volonté de changer le monde.

Adèle.

1 Commentaire

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
16 ⁄ 4 =